voir la suite
Retour



whisky japonais

La production de whisky japonais a commencé autour de 1870, mais la première production commerciale a eu lieu en 1923 lorsque la première distillerie du pays, Yamazaki, a été créée.

Plusieurs distilleries produisent du whisky au Japon. Les plus connues et les plus importantes appartiennent aux groupes Suntory et Nikka. Elles produisent et commercialisent aussi bien des single malt que des blends.

Une des personnes essentielle dans l’histoire du whisky japonais est Masataka Taketsuru. Il part étudier l’art de la distillation du whisky en Écosse dans les années 1920 et ramène au Japon cette technique. Il participe alors à la création des deux premières distilleries de whisky japonais. Après avoir aidé à la création de la distillerie de Yamazaki en 1924 pour Kotobukiya (壽屋/寿屋?), l'ancêtre de Suntory, il crée en 1934 sa propre société, Dainipponkajū (大日本果汁?), qui prendra plus tard le nom de Nikka. Il installe sa distillerie à Yoichi sur l’île de Hokkaidō.

Sur les quatre meilleurs whiskies du monde, deux sont une fois de plus japonais selon les résultats des 6e World Whiskies Awards of London, récompensant les meilleurs spiritueux. 

S'il y a quatre ou cinq ans, les whiskies japonais relevaient presque de l'anecdote, force est de constater que les distilleries nippones se sont largement implantées dans le marché des spiriteux. Sur les quatre meilleurs whiskies du monde, deux sont une fois de plus japonais pour l'édition 2012 des World Whiskies Awards, organisés par le Whisky Magazine. La mise a été remportée dans les catégories meilleur whisky du monde blended malt par le Taketsuru 17 ans d'âge de chez Nikka, et dans la catégorie meilleur whisky du monde single malt avec le Yamazaki 25 ans d'âge de la maison Suntory.

whisky japonais whisky japonais whisky japonais whisky japonais whisky japonais whisky japonais

cliquez sur les images pour les agrandir